Guide optimisation SEO de WordPress

Comme vous le savez, WordPress est le CMS le plus utilisé aujourd’hui et bon point pour le référencement, il est plutôt SEO-friendly.

Néanmoins, sans paramétrages et modifications, WordPress ne vous permettra pas d’avoir un site bien optimisé. Je vous propose ici un petit guide SEO de tout ce qu’il faut faire afin de l’optimiser.

EDIT du 18/11/12 : l’article a été mis à jour grâce à vos commentaires - je précise que ce qui n’a pas de spécificité sur WordPress dans sa mise en place comme le balisage hn des pages n’a pas été abordé ici.

Modifier la structure des permaliens

Par défaut, les URLs sont du type http://www.exemple.com/?p=123 – or il est préférable pour le référencement d’avoir des URLs contenant les mots-clés importants et non un ID.

Pour ce faire, il faut vous rendre dans Réglages > Permaliens et cocher « Nom de l’article »

Plugin WordPress SEO by Yoast

De nombreuses optimisations SEO on-site vont devoir être mise en place afin d’obtenir un site bien optimisé et le fabuleux plugin WordPress « WordPress SEO by Yoast » vous aidera à les mettre en place très simplement !

Modifier vos title et meta-description

Chaque article/page doit avoir une title unique contenant les mots-clés importants relatifs à votre contenu (idéalement autour de 60 caractères) ainsi qu’une méta-description décrivant au mieux votre page et donnant envie à l’utilisateur de cliquer (dans l’idéal autour de 160 caractères). Cette dernière n’a pas impact direct sur le SEO mais a un impact indirect car elle influe fortement sur le CTR de vos résultats dans les SERPs (donc le nombre de visiteurs) et que le CTR est pris en compte dans l’algo de Google.

Et « Wordpress SEO » vous permet justement de modifier ces 2 éléments majeurs soit par type de contenu en utilisant des variables en vous rendant dans SEO > Titres et Métas > Types d’articles soit par contenu en vous rendant directement sur le contenu en question en bas de page dans votre espace d’admin (voir ci-dessous)

N’oubliez pas de modifier la title et la méta-description de votre page d’accueil (SEO > Titres et Métas > Accueil)

Rendez vos URLs de catégories plus propres

Par défaut WordPress rajoute /category/ avant l’URL de vos catégories et malgré la modification préalable des permaliens, ce répertoire supplémentaire est encore présent.

Pour le supprimer, rien de plus simple avec Yoast : SEO > Permaliens puis cochez la case « Enlever le répertoire de base de la catégorie (habituellement /category/) du lien URL de la catégorie ».

Création et soumission de sitemaps XML aux moteurs

Google étant bien plus performant qu’à ses débuts, il crawle beaucoup plus souvent votre site et découvre donc très rapidement vos nouveaux contenus : le sitemap est donc aujourd’hui quasi-inutile dans la majeure partie des cas.

Néanmoins, pour des sites à très faible notoriété (nouveaux, ayant peu de liens …) et/ou ayant un grand nombre de pages avec une arborescente à plus de 3 niveaux, un sitemap est nécessaire pour s’assurer que toutes les pages du site seront indexées par les moteurs.

Pour générer ces sitemaps, il vous suffit d’aller dans SEO > Sitemaps XML puis de cocher la case « Cocher cette case pour activer la fonctionnalité sitemap XML. » et d’exclure de vos sitemaps les fichiers que vous ne voulez pas voir indexés par type de contenu ou par taxonomie (catégorie, tag …).

Le sitemap sera ainsi généré, mis à jour et envoyé  automatiquement à Google et Bing à chaque fois qu’un nouveau contenu sera publié.

Création d’un fil d’ariane

Le fil d’ariane améliore l’érgonomie de votre site en indiquant à vos internautes où ils se trouvent dans l’arorescence. Mais il est il est aussi utile pour le référencement car il améliore le maillage interne du site en liant les contenus parents et enfants entre eux et d’autre part et il permet aux moteurs de comprendre plus facilement la structure du site.

Pour le mettre en place, rendez-vous dans SEO > Liens internes et cochez la case « Activez les fils d’Ariane » puis paramétrer votre fil d’ariane selon vos souhaits.

Une fois le paramétrage fini, n’oubliez pas de l’insérer dans votre thème généralement dans la page single.php (article).

<?php if ( function_exists(‘yoast_breadcrumb’) ) { yoast_breadcrumb(‘<p id= »breadcrumbs »>’,’</p>’); } ?>

Suppression du duplicate content

Le plus gros défaut de WordPress en terme de référencement est certainement le duplicate content important qu’il génère. En effet, du fait de l’utilisation de nombreuses taxonomies par défaut (catégorie, tag, auteur, archive), un même contenu est accessible sur de nombreuses pages.

Afin de limiter cette duplication de contenu,  plusieurs solutions s’offrent à vous. Il vous faudra combiner ces différentes méthodes afin d’arriver au résultat voulu correspondant à vos besoins.

Supprimer toutes les taxonomies qui vous sont inutiles

La première chose à faire est de réduire les éléments inutiles qui sont succeptibles de générer du Duplicate Content. Par exemple, je supprime systématiquement les tags et archives. Vous pouvez même aller jusqu’à vous passer de la taxonomie « auteur » si vous utilisez l’authorship de Google + pour vos articles.

Utiliser les extraits, la balise more et tronquer les articles

Maintenant si vous voulez un contenu unique partout sur votre site (situation idéale), il va vous falloir un contenu différent pour chaque partie du site qui va reprendre le contenu de vos articles. Vos articles seront a minima repris sur la home ainsi que sur les catégories.

Selon le temps que vous avez à y consacrer, vous choisirez :

- la solution rapide : tronquer vos articles partout où ils sont affichés (page d’accueil, catégorie, tags, page auteur …). Cette solution est la plus rapide à mettre en place mais elle n’est pas optimale parce qu’il restera du Duplicate Content partiel sur votre site entre les extraits affichés dans différents endroits de votre site. Pour ce faire utiliser la fonction the_excerpt qui renverra soit l’extrait (si renseigné dans l’article) soit les 50 premiers mots.

<?php the_excerpt(); ?>

- la solution optimale mais plus longue : afficher un extrait différent à chaque endroit où votre article s’affiche. Par exemple, si votre article s’affiche en home et sur la page catégorie, vous pouvez imaginer utiliser l’extrait pour la home et le « more » ou mieux n’afficher que le titre de l’article pour la catégorie. cela nécessite de remplir pour chaque article le champ « Extrait » et la balise « more ».

Il faudra penser à utiliser le champs Extrait à activer en se rendant dans Options de l’écran > Afficher à l’écran et en cochant la case « Extrait » et vérifier qu’il est bien mis dans votre thème. Si ce n’est pas le cas, faites un petit tour sur le codex (page Exerpt).

EDIT du 18/11/12 : une autre solution consiste à utiliser les canonical - cela permet de dire à Google quels contenus sont des doublons en lui indiquant la page où se trouve le contenu original. Cette solution bien que efficace et rapide à mettre en place me plait beaucoup moins car elle est basée sur l’utilisation d’une balise « made in Google » et que donc Google peut décider du jour au lendemain de la déprécier (comme ce fut le cas avec le nofollow) et ainsi vous obliger à revoir toute votre stratégie anti duplicate content …

Optimisation du maillage interne

Si vous avez quelques pages en particulier à pousser dans les SERPs, vous pouvez utiliser des plugins qui vont faire des liens automatiques dans vos articles vers les contenus que vous voulez quand les mots-clés que vous aurez définis sont mentionnés dans vos articles. Attention cependant, à ne pas en abuser afin de ne pas tomber dans la sur-optimisation. Autrement dit : à consommer avec modération !

Pour ce faire je vous conseille le plugin SEO Smart Links - sinon, faîtes-le manuellement d’autant que depuis la 3.0 de WordPress, le linking interne se fait facilement grâce à l’auto-complétion.

EDIT du 18/11/12 : pour votre maillage interne (et augmenter le nombre de pages vues par visite), il est très intéressant d’utiliser les plugins permettant d’afficher des articles relatifs. Yet Another Related Post Plugin sera parfait pour remplir cette tâche.

Optimisation du temps de chargement

Le temps de chargement est de plus en plus pris en compte par Google. C’est pourquoi il est important de l’optimiser.

C’est la partie que je maitrise le moins donc je vais vous orienter vers 2 plugins :

- le plugin WP Supercache qui gère la mise en cache de vos contenus

- plugin WP Minimify qui va compresser vos différents fichiers appelés dans un fichier unique

EDIT du 18/11/12 : je vous conseille deux très bons articles pour optimiser la vitesse de votre wordpress via la modification du thème et en modifiant le WP-config - Et attention à ne pas utiliser trop de plugins ce qui pourrait nuire à la rapidité de votre site !

Pour aller plus loin

Ce guide SEO pour WordPress devrait vous permettre de bien optimiser votre site simplement et rapidement. Néanmoins, si vous désirez aller plus loin, je vous conseille de lire les excellents articles de SeoMix sur l’optimisation SEO de WordPress et d’acheter THE guide Référencement et WordPress rédigé par Daniel Roch, expert SEO WordPress.

Si vous avez des questions, améliorations, remarques, n’hésitez pas à utiliser les commentaires : ils sont là pour ça ;)

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars 3 votes
Loading ... Loading ...
Dofollow